Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/25/d641474731/htdocs/clickandbuilds/WordPress/MyCMS2/wp-content/themes/jupiter/framework/includes/minify/src/Minifier.php on line 227
5 erreurs fréquentes sur le relevé de carrière - Mon expert rémunération retraite paie en ligne

5 erreurs fréquentes sur le relevé de carrière, pourquoi doit-on analyser régulièrement son RIS – Relevé d’Information de Situation ?

1 pension de retraite sur 6, attribuée en 2020, comporte une erreur de calcul d’après le rapport de la cour des comptes du 18 mai 2021, à 62 % au détriment du retraité, dont 9 % représente un manque à gagner supérieur à 1 000 €.

74 % des français se disent inquiets pour leur retraite (Source IPSOS pour l’Agirc-Arrco du 2 mars 2019). 

54 % des artisans, commerçants, chef d’entreprise âgés de 50 à 62 ans estiment qu’ils doivent revoir leur rapport à la retraite suite au Covid et qu’ils vont être plus impactés par une baisse de leur revenu (Sondage OpinionWay du 12-17 octobre 2020 pour la CNAV et Agirc-Arrco, 2000 français actifs de 50 à 62 ans). 

Les questions les plus posées sont les suivantes : quand puis-je partir à la retraite, avec quelle pension de retraite, ma carrière n’est pas linéaire, comment puis-je optimiser mon départ ? améliorer mon reste à vivre

Quelques chiffres sur les montants mensuels de retraite :

  • 700 € MSA non salarié
  • 740 € au régime SSI (ex RSI)
  • 1960 € pour les professions libérales
  • 1260 € pour les salariés du privé 

70 % des actifs âgés de 50 à 62 ans souhaitent un conseil personnalisé, 77 % pour connaître leur droit et 80 % pour être accompagner dans les démarches administratives. (Sondage OpinionWay du 12-17 octobre 2020 pour la CNAV et Agirc-Arrco, 2000 français actifs de 50 à 62 ans)

Vous souhaitez télécharger votre relevé d’information de situation retraite en quelques clics, nous pouvons vous aider

1 – Première erreur dans le relevé de carrière : absence d’une période dans le relevé de carrière 

Parmi les erreurs les plus fréquentes dans le relevé de carrière, nous retrouvons souvent les périodes de Service Militaire absentes, 1 an de Service Militaire permet de valider au moins 4 trimestres de retraite voire 5 dans le cadre de l’arrondi.

Sur 5 dossiers, nous avons pu analyser que 4 d’entre eux ne comportaient pas la période relative au Service Militaire

Pour rectifier cette anomalie, il convient de demander un état signalétique et des services auprès du bureau central d’archives administratives militaires à Pau pour l’armée de terre, à Dijon pour l’armée de l’air. 

La procédure est relativement longue, il faut compter 1 an en moyenne d’où l’intérêt de s’y prendre au plutôt afin d’effectuer un contrôle exhaustif de son relevé de carrière (à partir de 45 ans).

Attention à la règle d’arrondi pour la prise en compte des trimestres.

Exemple de gain de retraite supplémentaire procuré par la récupération de 4 trimestres.

Avant la correction auprès de la CARSAT : départ au taux plein à 67 ans avec une retraite de 2170 € par mois.

Après la correction auprès de la CARSAT : possibilité de départ au taux plein à 66 ans ou à 67 ans avec une retraite de 2237 € par mois soit un supplément de 67 € par mois.

Dans bien des cas, les périodes effectuées à l’étranger ne sont pas mentionnées dans le relevé de carrière. 

A titre d’exemple un expert-comptable nous a sollicités, il avait effectué une période de 2 ans en côté d’Ivoire, son relevé n’étant pas à jour, il pouvait partir en retraite avec le taux plein à 67 ans, grâce aux démarches effectuées auprès de la CARSAT et de leurs homologues de Côte d’Ivoire, notre expert-comptable pouvait prétendre à une retraite à taux plein à 65 ans, en continuant au-delà de 65 ans, il bénéficiait d’une surcote. Le coût d’une mission de reconstitution de carrière oscille entre 500 € et 3000 €, le gain pour notre expert-comptable a été de 200 € supplémentaire de retraite par mois en partant à 66 ans, le retour sur investissement de la mission est d’environ 3 mois.

Enfin, il convient aussi de vérifier les périodes d’arrêt de travail, d’invalidité, elles sont génératrices de droits retraite. 

je demande une pré-analyse de mon relevé de carrière en cliquant sur ce lien

2 – Deuxième erreur dans le relevé de carrière : période non comptabilisée car les cotisations non pas été versées par les organismes employant les futurs retraités 

Il se peut qu’un employeur n’ait pas honoré vos cotisations retraites pour différentes raisons (oubli…), dans ce cas c’est à l’entreprise de régulariser en votre nom. 

Toutefois, il arrive aussi que des entreprises en “faillite” ne versent plus les cotisations dues aux différents organismes de retraite, si le suivi du relevé de carrière n’est pas scrupuleux, on se rend compte au bout de 20 ans que ces cotisations non versées ne produisent pas de droits à la retraite, les trimestres potentielles ne sont pas présents dans le relevé de carrière.

Dans ce cas, il s’agira pour le salarié de prouver par tout moyen qu’il a bien travaillé dans cette entreprise durant cette période, bien souvent il s’agit de fournir les bulletins de salaire, de s’acquitter des cotisations en lieu et place de l’entreprise ou bien de demander à des anciens collègues de travail de témoigner afin de prouver que vous étiez bien salarié de cette entreprise.

je demande une pré-analyse de mon relevé de carrière en cliquant sur ce lien 

3 – Troisième erreur dans le relevé de carrière : incohérence dans le calcul des points AGIRC-ARRCO 

La 3ième erreur la plus fréquente se trouve au niveau des points Agirc-Arrco, dans bien des cas, on constate des points Agirc-Arrco totalement différents d’une année sur l’autre alors que la rémunération versée est plus ou moins la même. C’est un point de vigilance. 

Exemple d’un RIS avec des points Agirc Arrco totalement incohérents pour une rémunération équivalente d’une année sur l’autre.

Il convient aussi de vérifier que pour une activité dans le retraite de base (salarié, pôle emploi), on retrouve bien les points Agirc-Arrco et vice versa, en ayant des points Agric-Arrco, on doit vérifier que le régime de base a bien pris en compte les trimestres. 

je demande une pré-analyse de mon relevé de carrière en cliquant sur ce lien

4 – Quatrième erreur dans le relevé de carrière : transmission défaillante des informations entre les différents organismes de retraite, de protection sociale 

Vous trouverez le rapport de l’inspection générale des finances sur les problématiques d’échanges des données entre les différents organismes de retraite en cliquant sur ce lien.

je demande une pré-analyse de mon relevé de carrière en cliquant sur ce lien

5 – Cinquième erreur dans le relevé de carrière : anomalies dans la prise en compte des cotisations 

Il arrive régulièrement que les organismes ne mettent pas à jour les informations des cotisants.

A titre d’exemple les cotisations de la CIPAV n’ont pas été prises en compte.

je demande une pré-analyse de mon relevé de carrière en cliquant sur ce lien

Pour tout complément d’information sur cet article et différents points abordés, contactez-nous, nous pouvons vous mettre en relation avec différents partenaires (logiciel de paie, consultant rémunération, consultant protection sociale, consultant retraite, gestionnaire de paie…)

Contactez Nous

Nous ne sommes pas sur le site en ce moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email et nous vous contacterons au plus vite.

Pas lisible ? Changez le texte. captcha txt